Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Varins : les enjeux du futur quartier (03-08-2018)

Jusqu’au 15 septembre, la Municipalité de Praz-sur-Arly mène une concertation publique concernant le futur quartier des Varins. Voici un résumé du projet, qui a pour but de dynamiser la commune, en renforçant l'économie et l'emploi local, en apportant de meilleurs services aux clients et en offrant de nouvelles infrastructures pour nos habitants et nos associations.



Le 16 juillet dernier, le maire, Yann Jaccaz, a présenté en réunion publique ce projet important, qui a justifié près de dix ans d'études. « Il doit préparer l'avenir de la station dans un monde qui bouge beaucoup, où la concurrence internationale est rude et le client toujours plus exigeant. »

Car Praz-sur-Arly n'est pas seulement un village de 1 300 habitants. C'est aussi une entité économique où le tourisme est prépondérant  : 88% de nos actifs ont un emploi dépendant de ce secteur d'activité.

Or, si notre commune est une belle destination, bénéficiant de l'image forte du Pays du Mont-Blanc, d'un vaste domaine skiable et d'une fidélisation de ses résidents secondaires, elle n'est pas exempte de points faibles qu'il convient de corriger.

La mairie et ses partenaires travaillent sur la diversification touristique (le plan d'eau est le plus emblématique, mais d'autres loisirs sont à l'étude), la modernisation et l'extension du domaine skiable, la station doit aussi repenser son offre en matière de services et d'hébergements car la clientèle est de plus en plus exigeante et sait comparer les prestations d'une destination à l'autre.

La Municipalité souhaite également créer des infrastructures publiques qui appuient la vie quotidienne des habitants et les associations avec, notamment, l'arrivée de la salle des fêtes.

Vous trouverez ci-dessous le résumé des principaux éléments du projet.
Le dossier et les modalités de la concertation publique sont consultables sur une page dédiée.




LES PRINCIPALES COMPOSANTES DU PROJET



Des logements touristiques marchands
Praz-sur-Arly manque de lits marchands (des logements mis sur le marché de la location  : meublés, hôtels, villages vacances, campings...).
69% des 8 800 lits touristiques de la commune sont des résidences secondaires qui ne sont  pas mis en location saisonnière. Et ce taux n'a cessé de diminuer du fait de la fermeture de vieilles résidences de tourisme (redevenues appartements classiques) et d'hôtels familiaux dont la petite taille les rendaient de moins en moins rentables, et qu'il était plus facile à reconvertir là encore en appartements.

Autre point faible, une offre diffuse qui rend difficile une commercialisation en lots auprès des tour-opérateurs. Cela explique en partie pourquoi le taux de remplissage moyen de la station est inférieur à la moyenne nationale et que  le taux de clientèle étrangère, à Praz-sur-Arly, n'est que de 8% (contre 20% en moyenne dans les autres stations villages).

L'offre d'hébergements, de plus, est sous dimensionnée par rapport à la taille du domaine skiable.
Tout cela a, bien sûr, une incidence sur le chiffre d'affaires des socio-professionnels pralins (commerces, services, restaurants, remontées mécaniques, loisirs...) et donc sur l'emploi.

Objectifs du projet  :
Création d'environ 800 lits touristiques marchands   pour compléter l'offre actuelle, incomplète par rapport aux attentes du marché.
L'étude estime que le site pourrait accueillir, par exemple, un hôtel de 160 lits et environ 700 lits en résidences touristiques ou chalets locatifs.
La partie hôtelière devrait recevoir des espaces sportifs et de détente (piscine, spa, bien être...) sur une surface d'environ 368 m2.



Salle des fêtes  : faire vivre les lieux à l'année
Si les Varins ont un rôle primordial dans l'accueil des vacanciers, le Conseil Municipal prévoit des infrastructures destinées à faire vivre les lieux à l'année. Le site accueillera la future salle des fêtes du village, destinée à l'organisation de spectacles, animations, mariages, etc. Elle appuiera aussi les événements sportifs, notamment ceux des pistes.
Le bâtiment abritera également des salles pour les associations.
La salle sera construite sur le site de l'actuelle salle hors-sac. Son positionnement permettra de mutualiser les stationnements avec les parkings des pistes.
Le bâtiment sera également un outil pouvant être loué aux hôtels et résidences environnants pour l'accueil de groupes et séminaires de manière à élargir les périodes d'ouvertures sur la basse saison.



Un quartier à vivre été comme hiver
Le futur quartier est pensé pour l'été comme pour l'hiver. Il ne doit pas, en effet, se résumer à un accueil touristique hivernal. Un travail particulier sera réalisé pour une vraie qualité paysagère dans des espaces essentiellement destinés aux piétons afin de se promener dans la verdure l'été tandis que, l'hiver, le quartier sera «  skis aux pieds  ».
La mairie a réduit la hauteur des bâtiments par rapport à l'étude initiale pour que les constructions soient les mieux adaptées possibles à leur environnement (maximum Rdc+4+combles).

L'actuel parking de la salle hors-sacs, près de la future salle des fêtes, sera supprimé pour rendre à la berge de l'Arly un aspect plus naturel. Un théâtre de verdure sera créé.



Des services à la mesure de notre station
Praz-sur-Arly a des atouts et de beaux produits touristiques, mais souffre parfois de lacunes en matière de services. Le quartier des Varins accueillera donc plusieurs nouveautés qui seront fort appréciées  :

Un accueil plus confortable aux caisses
Les futures espaces d'accueil des clients des remontées mécaniques et de l'ESF seront en intérieur, pour un meilleur confort du public.

Un vrai pôle pour les jeunes skieurs
Pour les parents, pas toujours simple de concilier passion de la glisse et gestion du planning des enfants. La crèche touristique se trouve dans le centre de Praz, loin des pistes et du jardin des neiges.
L'objectif est donc de construire la nouvelle crèche touristique en contrebas de la piste des Babys, où sera aussi déplacé le jardin des neiges. Les parents pourront ainsi confier leur enfant à la crèche, où il sera ensuite pris en charge directement par les moniteurs de ski le temps de leur cours. Fini les sorties ski express  !
Les départs des cours de ski seront rapprochés des Babys, évitant la longue traversée du front de neige.


Des commerces et restaurants
Le site accueillera un magasin de sport relié à une consigne à ski vaste et moderne pour répondre aux besoins des nouveaux logements, mais aussi des skieurs ayant besoin d'un service ou d'un produit alors qu'ils sont déjà sur les pistes.
Une réflexion est en cours pour que le magasin et la consigne soient gérés par un groupement d'intérêt économique regroupant l'ensemble des magasins du centre du village, de manière à ce que tous bénéficient de ces services pour tous leurs clients. C'est aussi une manière de renforcer les acteurs du centre de Praz et non de les fragiliser par une délocalisation de l'activité.

Les autres locaux commerciaux seront destinés à des offres de restauration.

La mairie conservera la propriété de l'ensemble des murs commerciaux du quartier pour mieux en maîtriser le devenir.
 

Nouvelle salle hors-sac
L'actuelle est une installation provisoire, mais la station doit s'équiper d'un outil plus pérenne afin d'accueillir dans les meilleures conditions les particuliers et, surtout, les groupes cherchant un lieu de regroupement pour leurs casse-croûtes. Les clubs, associations et groupes d'autocaristes viennent en priorité dans les stations proposant une salle hors-sacs.




Un lien fort avec le centre du village
Contrairement à bien des stations, Praz-sur-Arly a la chance d'avoir un départ de domaine skiable proche du centre du village. Ce lien sera encore renforcé avec la création d'une passerelle piétonne plus directe, qui partira de la route du Marais, près du futur parking.



Des stationnements réorganisés
Une partie des parkings existants vont être supprimés (celui de la salle hors-sacs et celui jouxtant K-Bane et l'ESF) et d'autres vont être créés (terrain de l'Ile sur l'autre berge de l'Arly et près du futur hôtel). Au total, le nombre de places de parkings publics sera augmenté. Ils seront aériens. La Municipalité ne souhaite pas la réalisation de parkings couverts publics, trop coûteux.
Les parkings en sous-sol seront des programmes privés, destinés à répondre aux besoins des résidences qui seront construites aux Varins.




LES ENJEUX FONCIERS ET ENVIRONNEMENTAUX

A l'exception de deux parcelles, l'ensemble des terrains sont propriété communale. Le dernier terrain en date a été acheté l'an dernier 925 000 €. La plupart des autres parcelles appartiennent à la mairie depuis plus de 20 ans. Voici l'approche choisie par la Municipalité pour rendre opérationnel le projet de nouveau quartier.

Créer une ZAC
Une concertation publique a été organisée du 15 juillet au 15 septembre en vue de la création d'une Zone d'Aménagement Concertée, qui semble l'outil opérationnel le mieux adapté à l'aménagement d'un quartier entier, qui comptera près de 25 000 m2 de surfaces de plancher.

Conserver le foncier pour pérenniser les lits touristiques
La mairie souhaite conserver la propriété de la majorité des terrains, et les mettre à disposition des investisseurs sous forme de baux à construction ou de baux emphytéotiques, par exemple (comme Belambra). Le but est d'éviter le risque qu'au terme des durées de bail classiques des résidences de tourisme (9, 12 ans), les logements ne redeviennent des résidences secondaires.
Ce choix rend l'opération plus complexe pour la collectivité, mais le Conseil Municipal se positionne dans une logique d'activité pérennisée sur le long terme plutôt que l'opportunisme de pouvoir vendre des terrains communaux, ce qui aurait un impact très positif sur les finances publiques à court terme, mais sans vision d'avenir.

Prendre en compte l'environnement
Le nouveau quartier impactera essentiellement des terrains déjà fortement anthropisés.
La Municipalité a également choisi d'éviter de toucher les zones humides par souci écologique.
La taille et la répartition des construction est adaptée aux résultats des études géotechniques et des contraintes réglementaires liées à la présence de la nappe phréatique.




CALENDRIER

Automne 2018 
Bilan de la concertation publique de la ZAC.
Appel à concessionnaire pour l'aménagement.

Fin 2018 
Création de la ZAC

Fin 2019 
Approbation du dossier de réalisation de la ZAC (programme des équipements publics, modalités prévisionnelles de financement de l’opération d’aménagement...).



 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium