Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Bel hommage aux Pralins morts pour la France (12-11-2018)

La cérémonie d’hommage du Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre a été l’occasion, à Praz-sur-Arly, d’une intervention importante des enfants de l’école des Eterlous. Ils ont rappelé qui étaient les soldats pralins dont le nom est inscrit sur le monument aux morts.



L’émotion était palpable, ce dimanche matin, sur la place de l’église. Raymond Perrin, président l’Association des Anciens Combattants, et Yann Jaccaz, maire de Praz-sur-Arly, ont accueilli un public venu en nombre, avant de faire lecture des discours officiels du Centenaire, entourés des anciens combattants, des élus, des pompiers et des gendarmes.

Ces messages d’hommage - et de paix - étaient suivis par la très belle chanson de Jacques Higelin, « La Croisade des Enfants », interprétée par les élèves de l’école primaire.

Les écoliers se sont, ensuite, succédés au micro pour lire le nom de chaque Pralin mort durant la Première Guerre Mondiale, rappelant son âge, son lieu de naissance, sa profession, et où il avait perdu la vie. Une intervention nécessitant de longues recherches, préparée minutieusement avec les enseignants ces dernières semaines.

Leur travail a été salué par tous et notamment par le maire. « Leur travail permet de rappeler que, derrière ces noms inscrits sur le monument aux morts, il y a des jeunesses fauchées, des Pralins - la plupart simples agriculteurs - partis loin de chez eux pour ce qui était souvent leur premier et leur plus long voyage, et dont ils ne sont jamais revenus ». 

Yann Jaccaz et Raymond Perrin ont également lu le nom des combattants pralins morts durant la Seconde Guerre Mondiale, puis ceux des trois soldats français morts au combat cette année 2018. Une nouvelle initiative de l’Etat, qui permet de rappeler qu’aujourd’hui nos troupes risquent toujours leur vie pour le pays et pour la paix dans le Monde.

La cérémonie s’est achevée par le chant de la Marseillaise, entonnée par les enfants de l’école, et reprise par le public, puis par « Les Allobroges » et le « Chant des Partisans », joués au violon par la jeune Alicia.

Les cloches ont alors sonné. Il était alors 11 heures et elles allaient carillonner durant 11 minutes tandis que les Pralins restaient encore un long moment à échanger, émus, avant de rejoindre la maison de la montagne où les attendait le verre de l’amitié.


PLUS DE PHOTOS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK (accessible même aux non abonnés FB)

Photos : C.Combes/S.Bessy
 

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium