Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Voeux : beaucoup de monde et de projets (28-01-2019)

La salle des fêtes de Belambra était bondée mercredi soir pour écouter le discours du maire de Praz-sur-Arly, Yann Jaccaz, qui a dressé le bilan de l’année écoulée et présenté les principaux projets 2019.



Le maire a, ainsi, faire un tour d’horizon des nombreux chantiers qui ont jalonné 2018, en commençant par les gros investissements réalisés à l’école publique, avec les salles de classes neuves et la nouvelle bibliothèque.

L’année aura aussi été marquée par le lancement des premières opérations du Fonds Agricole et Pastorale créé par la commune au profit des agriculteurs, ainsi que les actions du Plan de Gestion des Zones Humides. Côté voirie, le plus grand chantier aura été la création du carrefour de Tirecorde, sans oublier les réfections de Bellevarde et de Plan de Meuret.

Beaucoup d’initiatives, également, au niveau du jumelage avec Roscoff (voyages, exposition, promotion…). Le président du Comité de Roscoff, Michel Jammet, était d’ailleurs présent dans la salle avec d’autres Bretons !

Yann Jaccaz a mis en avant les forces vives de la station, rappelant que la commune dispose de 33 associations, animées par des bénévoles dynamiques, et d’entreprises qui investissent dans la station, créant des emplois.

Le maire est ensuite passé à la présentation  des chantiers à venir, moment toujours très attendu par l’assemblée. Les grands dossiers ne vont pas manquer !

Le projet de création d’un quartier piétonnier autour de l’église débutera en mars avec la construction du Chalet Sylvand. Ce bâtiment regroupera le pôle médical et 12 logements locatifs aidés, afin de proposer des logements à loyer modéré, en partenariat avec le bailleur social SA Mont-Blanc.
Le permis de construire de deux autres bâtiments, à l’ouest de l’église, est en cours de préparation (il s’agit d’une promotion privée avec commerces et logements).
La mairie mènera aussi l’étude paysagère qui définira le visage des espaces publics de ce vaste projet qui bénéficie, depuis le 8 janvier, d’un arrêté du Préfet le déclarant d’utilité publique.

Quant au futur quartier des Varins, il n’entrera pas encore dans sa phase concrète. Mais les échéances sont importantes puisque les élus choisiront, dans les mois à venir, l’aménageur général du projet. La priorité suivante sera d’arrêter la sélection des opérateurs amenés à gérer les hôtels et résidences prévus sur le site.

Le troisième dossier majeur pralin, qui occupe la Municipalité depuis plusieurs années, est le projet de plan d’eau à Cassioz. En 2018, les services de l’Etat ont validé les partis pris techniques et environnementaux proposés par la commune.
La dernière étape avant réalisation est donc l’acquisition des emprises foncières. Le maire a précisé que « plus de la moitié des propriétaires ont déjà donné leur accord pour céder les terrains nécessaires ». Si toutes les acquisitions sont faites dans les mois à venir, le chantier peut débuter avant la fin 2020. Dans le cas contraire, un à deux ans de plus seront nécessaires. »
La mairie a demandé au Préfet la Déclaration d’Utilité Publique pour ce lac (destiné à la baignade l’été et à l’alimentation du réseau de neige de culture l’hiver), ce qui permettrait de faciliter les démarches en cas de blocages. Le bilan de la concertation publique sera tiré dans les semaines à venir.

Parmi les autres chantiers annoncés pour 2019, citons le remplacement de la conduite d’eau qui longe la RD1212 vers les Rafforts, un nouveau logement pour les alpagistes du Plan de l’Are, de nouveaux jeux aux Belles, la continuité du trottoir entre Tirecorde et le rond-point du Tétras-Lyre ou encore la réfection des façades du clocher de l’église.

Yann Jaccaz a remercié les élus et le personnel communal pour l’énorme travail qu’ils ont encore réalisé. « Etre élu n’est pas un rôle facile. Il faut prendre des décisions sur des sujets souvent complexes. Faire des choix implique de savoir dire oui, mais aussi de savoir dire non, ce qui est le plus difficile et le plus ingrat. »

Le maire, très applaudi, a ensuite cédé la parole au Sous-Préfet, Bruno Charlot, qui a tenu à saluer le Conseil Municipal, « qui prépare des dossiers majeurs pour votre village. » Le Sous-Préfet a rappelé que les règles et les législations étaient « nombreuses et complexes, souvent trop, dans notre pays » mais qu’il s’évertuait à être, avec ses services, une personne relai, qui ferait tout pour faciliter la tâche des élus et simplifier les démarches là où le système a eu plutôt tendance, au fil du temps, à les compliquer.
Des paroles qui, forcément, ont été appréciées par le Conseil Municipal comme par le public. Le Sous-Préfet est, d’ailleurs, resté toute la soirée afin de prendre le temps d’échanger avec l’ensemble des citoyens.

Il faut dire que l’équipe de la mairie avait préparé un joli buffet. De quoi permettre au public de profiter au maximum de cette belle soirée, de prendre le temps de discuter avec les élus pralins, mais aussi d’autres communes ou administrations (le maire et conseiller départemental de Sallanches était présent, tout comme le maire de Combloux, le chef de la gendarmerie de Megève et le Trésorier Principal) et tous les Pralins, dans un esprit dominé par la bonne humeur.

 
Intervention du Sous-Préfet, entouré du maire et des élus du Conseil Municipal. Sous-Préfet qui est ensuite resté échanger toute la soirée avec les citoyens.

 

Le maire, Yann Jaccaz, et le Sous-Préfet (à droite) pour clore les discours avant le verre de l'amitié.



Photos : C.Combes

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium