Inscription
1ère place aux Trophées de la Communication 2014
HORAIRES D'OUVERTURE
. du Lundi au Vendredi :
9h -12h et 13h30 - 17h
. le samedi de 9h à 12h...

NOUS CONTACTER
MAIRIE
36, Route de Megève
74120 Praz sur Arly
Tel. 04 50 21 90 28

 

Pourquoi il faut savoir fermer le domaine skiable (17-04-2018)

 Un certain nombre de Pralins ou de résidents secondaires se sont étonnés de voir notre station conserver la date initiale de fermeture du domaine skiable (6 avril) malgré un enneigement encore abondant. Mais qui dit neige ne dit pas forcément clients. Explications.

Les férus de ski auront été quelque peu frustrés de voir le domaine skiable fermer alors que la neige était encore largement au rendez-vous. Un sentiment qui se comprend. Néanmoins, le fonctionnement des remontées mécaniques génère des charges considérables qu'il faut mettre en perpective avec les recettes générées par la clientèle  sans oublier des dates d'ouvertures et de fermeture du domaine protocolées (qui plus est pour un domaine relié) et donc, en toute logique, des contrats de travail de l'ensemble du personnel prévus en début de saison.

Or, le constat est sans appel : en avril, les skieurs désertent les stations. A nos altitudes les conditions de neige évoluent très rapidement dès que le soleil d’avril apparait. Ces conditions de skis ne correspondent plus aux attentes actuelles des clients. Seules celles situées en altitude génèrent encore des séjours, les vacanciers cherchant la garantie d'avoir de la neige.

Par ailleurs, les habitudes de la clientèle évoluent et les stations d’altitude constatent, elles-mêmes, une raréfaction de la pratique du ski de printemps depuis plusieurs années. Dès que la douceur revient, le public range au placard son matériel de ski pour retrouver des activités plus estivales. 

Et la précocité des vacances de printemps n'y fait rien. L’exploitant de notre domaine skiable, Labellemontagne, en a fait l'amère expérience en 2016. L'entreprise avait décidé d'ouvrir jusqu'au 8 avril car les vacances scolaires débutaient le 2. L'annonce avait été faite dès le début de saison pour inciter la clientèle à programmer un séjour dans la station.

Les dates étaient favorables et l’enneigement s’avérait correct en fin d’hiver. De plus, on pouvait espérer des clients cherchant à prolonger la saison, l’hiver avait commencé tardivement (Noël faiblement enneigé).

La tentative fut vaine. Les ventes de forfaits à Praz-sur-Arly furent divisées par cinq par rapport à la semaine précédente qui était pourtant hors vacances scolaires ! Même la plus creuse semaine de janvier fut trois fois meilleure que la première semaine des vacances de Pâques.

L'entreprise exploitante, Labellemontagne Val d'Arly (qui gère les remontées de Praz-sur-Arly, Flumet et N-D. de Bellecombe), doit faire face à des coûts d'exploitation qui dépassent 150 000 € par semaine.

Depuis la mi-mars, les recettes des ventes de forfaits ne couvraient plus ces charges, l'entreprise tournant donc à perte durant trois semaines consécutives.

Pour le maire, Yann Jaccaz, « il faut savoir être raisonnables et fermer lorsque les pertes deviennent vraiment trop importantes faute de clients. Personne n'a intérêt à voir notre exploitant fragilisé, d'autant qu'il a déjà souffert ces trois dernières années. Il est plus important qu'il conserve des capacités de moderniser le domaine skiable que d'ouvrir une semaine de plus en avril. »

Des propos confirmés par le directeur de Labellemontagne Val d'Arly, Dominique Brau-Mouret.

« Nous connaissons le profil précis de fréquentation des saisons d'une année sur l'autre. Il n'y a pas de marché pour le ski de printemps tardif au contraire de l'engouement pour les débuts de saison. Finir une saison dans de bonnes conditions de ski est plutôt réjouissant, à l'inverse des années précédentes où le produit n'avait plus réellement de cohérence. De plus, nous sommes – du fait d'une saison très perturbée côté météo – dans une perspective, au mieux, d'équilibre financier. Nous ne pouvons pas porter un nombre trop important de semaines déficitaires. D'ailleurs, les autres domaines de même configuration ferment à la même période que nous, voire avant, comme par exemple les Portes du Mont-Blanc ou Arêche. »

Enfin, une autre question fréquente concernait le fait que les pistes ferment un vendredi soir. Les dates de fermeture sont calées sur les périodes de réservation des séjours du samedi au vendredi.

Une chose est sûre, cette année, la neige n'aura pas manquée, atteignant des chiffres historiques et redonnant, malgré une météo chaotique, le sourire aux professionnels de la montagne. Souhaitons maintenant à chacun un bon printemps et rendez-vous dans les mois à venir pour profiter, cette fois, des plaisirs de la montagne estivale, qui valent bien ceux des sports d'hiver !

 

 

Photo : le pied des pistes ce mardi 17 avril 2018.

Mentions légales - Crédits Photos - Réalisation Alpium